Du barrage Hoover à la plus grande centrale photovoltaïque des USA

En 1986, je suis allé pour la première fois aux USA, plus particulièrement dans les États de Californie, de l'Arizona, de l’Utah et du Nevada. Avec mes amis nous traversâmes la Vallée de la Mort, nous nous promenâmes dans les circonvolutions du Brice Canyon et dans le désert entourant la Monument Valley. Nous  parcourûmes des dizaines de parc nationaux sans s'y être vraiment arrêtés...

Dans les parcs les plus verdoyants, à dos de cheval, nous avons visité quelques endroits et imbibé  notre cerveau d'images luxuriantes, abondantes.  Nous avons aussi navigué dans les eaux du Colorado près du Lac Powell ( formé par le barrage hydroélectrique de Glen Canyon - 218 m de hauteur pour une puissance de 1300 MW). 
.
Ensuite, nous sommes revenus dans la ville de Page afin de continuer notre route vers le Grand Canyon puis vers le lac de Mead. De là, nous y avons pu regarder le barrage Hoover construit pendant la Grande Dépression (1929-1939). Certes, le Congrès américain approuva la construction dès 1928 mais la construction démarra en 1931 et les travaux se terminèrent en 1935. 

 Construction du barrage Hoover USA
.
Les émotions qui nous envahirent autrefois devant se barrage masse, m'envahissent à nouveau : les images des milliers de chômeurs qui y vinrent creuser la roche n'étaient que des images figées  entre deux pages d'un livre, depuis nous avons vu les documentaires rendant hommage aux ouvriers de l'impossible et au génie humain  !

Le barrage Hoover, du fait de son "isolation" géographique, entre Grand Canyon (Hoover dam) et la zone désertique du Nevada, n'a eu que peu d'impact sur l'écosystème.  Relativement peu  par rapport - certes dans une autre configuration  - au barrage masse d'Assouan qui bloqua le limon qui se déversait depuis la nuit des temps sur les rives du Nil. Ce limon nourricier remplacé depuis par des produits agrochimiques. 

En continuant, notre route dans le Nevada nous passâmes par la ville de Boulder.  Boulder City est née des travaux de construction du barrage Hoover. Elle  est devenue un oasis dans le désert du Nevada, une  ville tranquille et discrète de 20 000 habitants.

Aujourd'hui, Boulder se trouve sous les feux de la rampe. Le Président des États-Unis d'Amérique a visité la plus grande centrale photovoltaïque des USA : the Copper Mountain Solar 1 Facility.



La centrale photovoltaïque "Copper Mountain Solar 1 Facility" est composée de près d'un million de panneaux solaires (750 000), sa puissance de 48 MW permet d'alimenter environ 17 000 foyers.
.
L'entreprise Sempra Generation a construit la première partie de la centrale entre le mois de janvier 2010 et le mois de décembre 2010. Sa puissance est en continuelle augmentation car Copper Mountain Solar 2 Facility devrait atteindre 150 MW d'ici janvier 2013 et Copper Mountain Solar 3 Facility 200 MW à l'horizon 2015...

Les Américains réalisent une prévision de Jacques Bergier : "Ce qu'il y a de particulièrement séduisant dans l'énergie solaire, c'est qu'elle valorise  les déserts.  Là où rien ne pousse actuellement, on pourra installer des hectares de panneaux solaires [ piles solaires ]. Cette énergie, cette électricité presque gratuite aurait une application immédiate : la production d'eau potable à partir d'eau de mer Jacques Bergier,  Les Dompteurs des forces, 1958


Tag  :  USA, Panneaux solaires, énergie renouvelable
  

Journal du cheval et du " vivre autrement "